Un oubli important

Chaque matin, je prends toujours soin de sortir de mon lit en me levant du côté gauche et en posant en premier le pied droit sur le sol. Je me dirige ensuite vers la fenêtre de ma chambre, pour observer avec fierté mon jardin. Je sors de ma chambre en ouvrant la porte avec la main gauche et en la refermant trois fois avec la main droite. Je ne peux pas faire autrement, je suis obligé de respecter ces principes. Je monte les escaliers pour rejoindre la salle de bain en gouttant chaque marche. Je me lave deux fois par jours. Pendant que la baignoire se remplit d’eau, je me lave trois fois les mains. Oui! c’est une obsession. Toute ma vie doit être ordonnée, être en parallèle avec la journée d’avant et de demain, car à la moindre différence je risque de céder à la panique. Le petit-déjeuner est toujours préparé la veille et à chaque fois constitué des mêmes aliments, une pomme, un bol de céréale, un café… Avant de manger, je secoue trois fois la boite de céréale près de mon oreille. J’ai besoin de faire ça! J’ai ce qu’on appelle les troubles obsessionnels compulsifs. Je suis victime de pensées qui m’obligent chaque jour, à effectuer des actions répétitives. C’est un besoin. Si je ne le fais pas, je risque de m’angoisser. J’allume la télévision pour écouter les infos régionales à la chaine numéro six. J’allume toujours la télé en commençant par la chaine une et j’appuie sur chaque bouton jusqu’à la chaine six. Je ne peux pas sauter de la chaine une à la chaine six. J’en suis incapable. Aux infos on raconte quelques faits divers, mais il y a un problème… Il manque quelque chose… Mais quoi? Je me suis pourtant réveillé correctement, je me suis lavé et mon petit-déjeuner est bien préparé. J’écoute intensivement les infos. Ils disent qu’ils n’ont aucune piste du meurtrier de hier d’avant hier etc… Je sors de ma maison, ferme la porte d’entrée, la rouvre et la referme. Je fais ça tout le temps. Je me dirige vers ma voiture pour me rendre au travail en faisant attention de fermer et d’ouvrir trois fois la portière avant de démarrer. Il me faut quinze minutes pour aller à mon travail. Dans la voiture cette sensation d’oubli devient de plus en plus forte. Je ne me sens pas bien. Je me sens de plus en plus paniqué! Je décide de reprendre ma voiture et d’aller faire un tour. Mais qu’est ce que je n’ai pas fait hier? Je roule tellement vite qu’un piéton passe à travers ma voiture. Personne n’a vu, je le porte et le pose dans mon coffre. Arrivé chez moi je coupe les membres de son corps et puis la je me dis voila ce que j’ai failli oublier.

Melissa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *