Journal de bord d’un jeune en semi-quarantaine (avec contrainte d’écriture)

« Tu décris ta journée, mais au lieu d’utiliser « je », tu utilises « il » »

Il est 7h, le réveil sonne. Le garçon ouvre les yeux. Il y a un rayon de soleil, donc c’est une nouvelle journée qui commence. Il doit se lever tôt pour affronter son pire ennemi, LES DEVOIRS. Mais avant le combat, il doit prendre ses forces. Sa source d’énergie est, LE PETIT-DÉJEUNER. Après une demi-heure, il est prêt à attaquer. Sa guerre dure des heures et des heures. Il est courageux, il attaque, il résiste et il a pas mal de succès. Mais malheureusement, à midi, il est blessé par son adversaire le plus puissant, LE DESSIN. Il fait une pause et il parvient à arriver jusqu’à la salle de sustentation. Tous l’y attendent autour d’une table ronde. Il mange une soupe spéciale qui s’appelle d’ailleurs, LA SOUPE TYPIQUE. Il raconte sa progression dans son combat contre son ennemi. Une fois les forces reprises, il est prêt à retourner à sa bataille. Il monte donc dans sa chambre où il retrouve ses ennemis encore plus nombreux. Et finalement à 16h22, tous ses ennemis sont vaincus. Il va voir les deux présidents du pays qui récompensent le garçon pour sa victoire. C’est une récompense attendue. Ils lui donnent la permission de jouer aux, JEUX VIDÉOS jusqu’à 20h. Quand son abonnement s’expire, il sort dans le jardin. Il fait des activités sportives pour se préparer au combat de demain. La nuit tombe, il est à nouveau dans sa chambre. Il ne peut pas s’endormir car il est excité à cause de sa grande journée. Il lit donc un livre d’aventure dont les héros l’inspirent pour de nouvelles victoires. Il s’endort et voit dans son rêve qu’il est en train d’affronter Darth Vader et dès que le garçon est sur le point de le tuer, Darth Vader lui dit : « JE SUIS TON PÈRE ! » et il se réveille.

Arno

Journal d’un jeune en quarantaine

On est vendredi et c’est le dernier jour du travail en distance.
Comme je fais des maths physiques, je partirai à l’école dans trois jours.
Pendant ces 41 jours, je n’écrivais pas puisque tous ces jours-là étaient pareils comme les jours précédents.
Mais aujourd’hui je préparais des choses avant de partir à l’école.
 Et sinon demain c’est le jour de la victoire! C’est le jour de commémoration de la signature à Berlin de l’acte de capitulation de l’Allemagne nazie face aux troupes alliées. ATTENTION! En Russie on la fête le 9 mai tandis que les Européens la fêtent le 8 mai c’est-à-dire aujourd’hui.
Arno

Journal d’un jeune en quarantaine

Nous sommes tous au confinement
Ceci dure déjà un moment
Moi, couché par terre comme une andesite,
Ma mère me dit: Mon chou, le temps passe vite!

Pendant ce temps-là je te propose un livre à lire!
Mais je lui répond: Maman, c’est mon ennemi le plus pire!
-Alors dessine! Utilise ton imagination!
-Maman, je crois que je suis dans une mauvaise situation

Je n’en ai aucune!
-Alors veux-tu manger une tarte à prune?
-Oh oui merci maman!
J’adore ça, car cela sent bon!
Arno

Journal d’un jeune en quarantaine

Jour 9
Aujourd’hui, à 9h30, je me suis fait vacciner.
Le vaccin était contre les tics.
Moi, comme j’ai 15 ans, on a dû me faire deux piqures.
La première était sympa, mais la deuxième était méchante, et tellement méchante que le reste de la matinée mon bras bougeait à moitié.
Puis j’ai eu le cours de musique et ça tombe bien car j’avais mon bras crevé!
Ensuite j’ai fait des devoirs et puis juste après j’ai eu un cours de français en ligne.
Et seulement à 19h j’étais libre.
C’était le jour le plus chargé que je n’ai jamais eu en étant en quarantaine.
Arno

Journal d’un jeune en quarantaine

C’est lundi et je me remets au travail..
Chaque jour je fais un planning de ce que je dois faire pendant la journée.
Et selon mon planning, je dois faire de l’allemand, de l’anglais, de lecture, de l’écriture et plein d’autres tâches.
Après avoir fini mes devoirs, j’ai eu un cours de français sur Skype.

Après la fin du cours il était déjà tard donc j’ai dû aller me coucher. 

Arno

Journal d’un jeune en quarantaine

Jour 6

Le dimanche il faisait moins beau et donc je suis resté chez moi.

J’ai passé du temps à jouer à des jeux-vidéos avec mon frère, à lire les trois mousquetaires, et regarder un de mes films préférés: « Moscou ne croit pas aux larmes » (film russe très connu).

Cette journée en quarantaine était ma journée la plus relaxante.

Arno

 

Journal d’un jeune en quarantaine

Jour 4

Le vendredi était plus calme aujourd’hui.

J’ai passé du temps à lire, faire des devoirs, jouer au foot, jouer un peu sur mon ordinateur, etc.

Le soir, moi et ma famille avons regardé l’émission « The voice ».

Malheureusement pour moi, à cause du coronavirus, tous les matchs de foot sont annulés et moi, comme vous voyez, je suis un fan de foot.

J’espère que ce problème sera réglé le plus vite possible.

Arno

Journée d’un jeune en quarantaine

Jour 3

Aujourd’hui, j’étais très occupé par les devoirs que les profs nous ont donnés.
J’étais tellement occupé que je n’ai même pas pu sortir.
En plus quand notre prof de maths nous a donné un nouveau problème, j’étais coincé pendant environ 2h.
A mon avis c’est parce que j’ai  peu mangé aujourd’hui.
Heureusement que quand j’avais fini le problème, les réponses étaient justes.
Et juste après quand j’avais fini les devoirs envoyés par les profs, j’avais le cours de français avec mon autre professeur.
Je travaillais avec ma prof en ligne.
Bref, la journée était chargée  pour moi aujourd’hui.
Arno

Journal d’un jeune en quarantaine

Jour 2

Je me suis réveillé vers 8h.

Après mon petit-déjeuner, j’ai passé mon temps à travailler sur le nouveau problème de maths et sur le français.
Ensuite à 13h, j’avais le cours du piano avec ma professeur.
D’habitude, ma prof vient chez moi pour faire ce cours mais lorsque nous sommes tous en quarantaine, ma maîtresse était chez elle et donc on devait faire une téléconférence.
Puis à 16h, je suis sorti dans notre jardin avec mon frère pour jouer au foot.
 
C’est bizarre pour moi d’être dans la situation qu’on est en train de vivre mais je trouve toujours quelque chose pour m’occuper.
 
Arno