Comparable

Comparable

L’ école c’est pareil à un zoo : tout le monde veut en sortir.
L’apparence c’est comme un mari ou une femme: parfois, ça trompe.
Les résultats scolaires c’est comme le divorce: on ne s’y attend pas forcement.
Le dessin c’est comme la vie : des fois il faut tout redessiner.
La musique c’est comme une formule magique : quand on l’écoute on est dans un autre monde.
La gymnastique c’est semblable à la vie: des fois on tombe mais il faut se relever.
Les devoirs c’est comme faire du sport : des fois on a la flemme, mais c’est pour notre bien.

Chiara

La journée de l’extravagance

Ce matin, c’est la journée de l’extravagance.
La plupart des personnes sont déguisés en licorne ou en Kigurumi, mais certaines personnes, au contraire ont opté pour un déguisement plus travaillé.
Il y en a qui se sont habillés comme leurs personnages de films préférés
La seule chose que je n’aime pas.. c’est qu’il faut quand même travailler…

Chiara

Soleil

Le Chat a été errant pendant plusieurs mois, il passait ses journée dehors, sous les toits de Paris sauf que quand il neigeait, pleuvait et qu’il y avait des orages, c’était pas si sympa.
Heureusement, il y a quelques mois, il a été recueilli par une famille aimante et pleine de tendresse.
Ce matin, il s’ai levé en espérant que quelqu’un soit réveillé, il y avait de fortes chances, quand on est dans une famille avec deux enfants (des jumelles), une maman et un papa.
D’ailleurs c’était les deux petites filles qui avaient choisi son nom, Soleil.
Elles avaient choisi ce nom car le pelage de Soleil était orange et rayonnant.
Soleil a descendu les marches de l’escalier pour rejoindre le salon, il a vu une des jumelles, il a couru vers elle, s’est frotté à elle pour avoir de l’attention mais elle n’avait pas envie donc elle l’a frappé.
C’était à ce moment précis que Soleil a décidé de revenir sous les toits de Paris car là-bas personne ne le frappait.

Chiara

La robe blanche

Je suis dehors, je rentre d’une soirée.

J’ai mis ma plus belle robe, une robe blanche.

Je marche jusqu’à ma voiture, quelques minutes plus tard je l’atteins.

J’attrape la poignée de la porte quand soudain…

J’aperçois un visage dans la vitre, je comprends que c’est un reflet.

D’un coup je sens une énorme douleur dans mon dos.

Je tombe par terre puis je regarde ma robe elle n’est plus blanche mais

couverte de sang.

Je prends une dernière respiration puis je rejoins le ciel.

Chiara

Grand-maman

Hier, j’étais dans une brocante.
J’ai vu une dame qui te ressemblait.
Soudain, elle s’est rapprochée pour me parler
Là, j’ai vu qu’elle avait les mêmes cheveux
Les mêmes yeux et la même démarche que toi.
Mais… quand elle a prononcé un mot, j’ai remarqué
tout de suite quelque chose; elle n’avait pas cette douceur
dans la voix que toi tu avais quand tu me berçais.
J’étais petite mais, je me souviendrai toujours de toi.
Au moment où elle est partie, j’ai regardé le ciel, les yeux
mouillés en murmurant: « si seulement ça pouvait être toi… »

Chiara