Légende urbaine

Au Japon, une jeune femme très belle était mariée à un samouraï plus âgé et elle lui était infidèle. Le jour où son mari s’en est rendu compte, il lui a fendu la bouche jusqu’aux oreilles pour que plus personne ne la trouve belle. Aujourd’hui, on peut la croiser lorsqu’on se balade seul. Elle s’approche, le bas du visage recouvert, et demande « Me trouves-tu belle ? » .
Si la personne en face répond « oui », elle découvre sa bouche fendue et repose la même question : « Et maintenant, me trouves-tu belle ? »
Si la réponse est « non », Kuchisake-Onna tue sa victime.
Si la réponse est « oui », elle suit sa victime jusque chez elle pour la poignarder dans le dos sur le seuil de sa porte.
La légende raconte qu’elle se balade, aujourd’hui, plutôt dans les rues de Suisse.
Bonne chance!

Eliya

Le Chien

A la télé, ce soir, une alerte psychopathe a été lancée. Mes parents m’ont appelé pour me prévenir de fermer toutes les portes. Dès que les portes et fenêtres ont été fermées je me suis couché sur mon lit et j’ai mis ma main sous le lit pour que mon chien la lèche. ça me détend.
Plus tard, le robinet coulait dans la salle de bain. Je suis allé le fermer. J’ai remis ma main sous mon lit; il me la lèche encore une fois. Le robinet coule encore et je vais encore le fermer. Sauf que des gouttes tombent de la douche; j’ouvre le rideau et mon Dieu!
Mon chien, mort égorgé est dans la douche. Il n’a pas tenu longtemps.
Par peur, je me couche dans mon lit et je mets ma main sous le lit.
Le chien me lèche. Mais il est mort? Une petite voix grave de psychopathe dit:
-Il n’y a pas que les chiens qui sachent lécher.

Eliya

Cette chose effrayante

Je ne dors plus depuis que je l’ai vue.
Je ne dors plus car elle était si effrayante.
Je ne peux pas vous la décrire à part qu’elle fait très peur.
Je sais que vous allez voir les premières lettres de ces phrases comme mon histoire précédente mais non ceci est vrai.
Elle était devant mon lit. La lune reflétait son ombre qui donnait des frissons.
Pendant que je suis en train d’écrire, elle m’attend.

Eliya

La Créature

Il y a une créature qui hante les rues de Lausanne, qui hante les maisons de Lausanne.
J’écris ce texte car je l’ai vue, cette affreuse chose sortie des enfers.
Vous me demandez à quoi elle ressemble?
Cette Créature, je l’ai aperçue à minuit en train de taper une pauvre personne.
Elle a un visage brûlé avec des boutons sur les coupures, des cheveux gras parsemés d’insectes.
Je l’ai attirée au McDonald’s de St-Laurent.
Elle est venue, elle s’approchait de moi.
Elle était si bizarre…
Puis elle m’a mangée le bras gauche.
Elle a pris mon menu et elle est partie.

Eliya

Possession

Dans la maison il y a quelqu’un !
Après le dîner, j’ai entendu des bruits d’une personne possédée.
Nul ne sait où elle est.
Savoir où elle est, c’est très dur.

Le bruit, je viens de l’entendre.
A ma droite, ma mère vient de se pendre.

C’est un cauchemar!
Alors je vais la chercher pour me venger.
Vengeance! Je vais me venger!
Est-ce qu’ elle est encore dans la maison?

Dans ma chambre peut-être…
Est-ce que elle est possédée à cause de mon rituel ?
Rien ne m’arrête…
Rien ne m’arrête !!!
Il y avait une hache dans la cave
Est-ce que mon rituel a causé de gros problèmes ?
Réfléchis! réfléchis!
Est-ce que je descends à la cave ?

Tu sais où je suis?
Oui, elle m’a répondu. Prends les premières lettres de ses phrases.
Il y avait une ombre quand je suis descendu. Non?

Eliya