Journal d’un jeune en quarantaine

Jour 53
Aujourd’hui, nous sommes le jeudi 7 mai 2020. Je me suis réveillée à 10h00. Je suis allée manger le petit-déjeuner,  j’ai appelé mes amis et nous avons travaillé en même temps qu’on s’est appellés . Puis à 12h50 j’ai dû racrocher parce que j’ai dû manger. Et je me suis remise à travailler et une fois que mes devoirs étaient finis, je suis allée me balader dehors.
Emma

Journal d’un jeune en quarantaine

Aujourd’hui nous sommes lundi 4 mai et malheureusement c’est la dernière semaine de confinement mais quand on recommencera l’école, on ira un jour sur deux à l’école et la classe sera séparée en 2. Donc normalement je crois que nous en saurons plus demain et je me réjouis de savoir avec qui je suis dans mon groupe, j’espère que je serai avec mes amis et je me demande comment ça sera à l’école. Sinon, aujourd’hui comme tout les autres jours je travaille et je vais dans notre jardin. Ce que j’aime bien dans le confinement, c’est que c’est beaucoup moins stressant, aussi il n’y a pas de tests et on peut plus profiter de dormir ou faire des choses que normalement on ne fait pas mais je me réjouis de pouvoir revoir ma famille et mes amis même si il faudra quand même être à distance !
Emma

Journal d’un jeune en quarantaine

Jour 43
Aujourd’hui, c’est  le premier jour où nous avons repris l’école à la maison. En fait les vacances n’étaient pas ennuyantes parce que j’ai quand-même pu faire beaucoup de choses et j’ai bien pu me reposer. La première semaine de vacances j’étais avec ma mère et j’ai cuisiné, fait des marches, des pique-niques . Et pour la deuxième semaine, j’étais avec mon père, nous avons aussi fait des pique-niques, des balades, etc… . Donc j’ai beaucoup aimé ces vacances.
Emma

Journal d’un jeune en quarantaine

23 mars : 

Aujourd’hui nous sommes le lundi 23 mars (8 ème jour de quarantaine ), je me suis réveillée à 08:00, j’ai mangé des céréales, je suis allée regarder mes e-mails et j’ai commencé à faire mes devoirs. Puis je suis allée manger. Ensuite j’ai recommencé à travailler et j’ai lu mon livre. Ensuite je suis allée dehors et je me suis occupée de mes animaux. Puis j’ai mangé et regarder la télé. 

Emma

Journal d’un jeune en quarantaine

Jour 1

Bonjour je m’appelle Emma, notre école a décidé de fermer pendant 7 semaines pour ne pas que le Covid-19 se propage.

 Ce lundi 16 mars, est le premier jour où nous n’allons pas à l’école, puisque les profs doivent encore parler, alors nous n’avons pas encore reçu de devoirs à part de commencer un texte où nous expliquons ce que c’est d’avoir l’école qui est fermée. Donc aujourd’hui je ne sors pas de chez moi pour ne pas attraper ou propager le virus alors j’écris et je me repose.

Aujourd’hui mardi 17 mars, nous devions aller chercher nos affaires mais nous ne pouvons pas parce que par mesure de sécurité, l’école a décidé que les élèves ne pouvaient pas venir.

Mais nous avons reçu un devoir en allemand qui est d’avancer dans nos cahiers. Aujourd’hui je travaille et je range ma chambre.

***

Aujourd’hui, jeudi 19 mars est le 4ème jour de quarantaine, aujourd’hui j’ai pu aller prendre mes affaires à l’école donc j’ai pu voir quelques amis mais il fallait rester à deux mètres. À part ça aujourd’hui, j’ai travaillé, j’ai fait du trampoline dehors et je suis allée marché, en faite je me rends compte que la situation est très grave, avant je ne pensais pas que c’était aussi grave.

Emma

Dans la peau d’une femme

L’enveloppe dans la poubelle

Il est midi trente et je peux enfin prendre ma pause déjeuner. En passant devant le bureau de mon collègue Damien, je m’arrête. Je prends toujours ma pause avec lui. Mais il n’est pas là. Bizarre, je vais voir s’il a laissé un mot sur son bureau, mais il n’y en a pas. En passant devant sa corbeille à papier, je remarque une enveloppe jaune. Oh, mais c’est un bulletin de salaire. Damien la peut-être oubliée. Alors je la prends, mais l’enveloppe est déjà ouverte. Un décompte en tombe. Alors, indiscrètement, je la regarde. En lisant le papier je fais une découverte. Damien, mon collègue et ami, qui fait exactement le même travail et qui a fait les mêmes études que moi est payé 20% de plus que moi! Je prends la feuille et pars à la cafétéria pour montrer ça à Caroline, Mélanie, Josette et Antoinette.

Elles sont toutes les quatre révoltées. Nous nous dirigeons
ensemble dans le bureau du directeur.

– Monsieur le directeur c’est injuste. Pourquoi nous, qui travaillons autant que les hommes, sommes payées 20% de moins que les hommes? nous plaignions-nous.

– Vous êtes des femme alors c’est tout naturel que vous soyez payée moins, mesdemoiselles ! répond le directeur

Alors sans rien répondre nous lui tournons le dos et partons.

– C’est injuste! se plaint Mélanie.

– Nous sommes tout à fait d’accord avec toi, répondent Josette et Antoinette.

– Et toi Annette qu’en penses tu? toi qui nous a montré le décompte ? demande les trois filles.

– Je trouve que c’est injuste comme vous le dites et que c’est outrant. Et il faut faire bouger les choses!

Emma et Edma

L’enveloppe dans la poubelle

Il est midi trente et je peux enfin prendre ma pause déjeuner. En passant devant le bureau de mon collègue Damien, je m’arrête. Je prends toujours ma pause avec lui. Mais il n’est pas là. Bizarre, je vais voir s’il a laissé un mot sur son bureau, mais il n’y en a pas. En passant devant sa corbeille à papier, je remarque une enveloppe jaune. Oh, mais c’est un bulletin de salaire. Damien la peut-être oubliée. Alors je la prends, mais l’enveloppe est déjà ouverte. Un décompte en tombe. Alors, indiscrètement, je la regarde. En lisant le papier je fais une découverte. Damien, mon collègue et ami, qui fait exactement le même travail et qui a fait les mêmes études que moi est payé 20% de plus que moi! Je prends la feuille et pars à la cafétéria pour montrer ça à Caroline, Mélanie, Josette et Antoinette.

Elles sont toutes les quatre révoltées. Nous nous dirigeons
ensemble dans le bureau du directeur.

Monsieur le directeur c’est injuste. Pourquoi nous, qui travaillons autant que les hommes, sommes payées 20% de moins que les hommes? nous plaignions-nous.

Vous êtes des femme alors c’est tout naturel que vous soyez payée moins, mesdemoiselles ! répond le directeur

Alors sans rien répondre nous lui tournons le dos et partons.

C’est injuste! se plaint Mélanie.

Nous sommes tout à fait d’accord avec toi, répondent Josette et Antoinette.

Et toi Annette qu’en penses-tu, toi qui nous a montré le décompte? demandent les trois filles.

Je trouve que c’est injuste comme vous le dites et que c’est outrant. Et il faut faire bouger les choses!

Emma et Edma

Les vacances de l’enfer (chapitre 2 )

Mais où sommes nous? dirent les filles d’une voix apeurée.
Mais attendez les filles, laissez-nous déjà nous présenter. Donc moi je suis James le plus âgé, lui c’est Olivier je pense que vous le connaissez, le grand brun c’est Oscar et pour finir le p’tit blond, là, c’est Joaquin.
Ok maintenant on connait vos prénom, mais qu’est-ce qu’on fait ici ?!!! hurla Blaire.
Pas de panique mes jolies, on va s’occuper de vous, dirent les trois garçons.
Suivez-nous, on va aller dans une petite cabane! hurlèrent les garçons.

Un peu plus tard il faisait très sombre et James, Olivier, Oscar, Joaquin, Blaire et Serena arrivèrent devant un petite cabane.
Et d’un coup Olivier sortit une arme de sa poche.
-Mais qu’est-ce que tu fais mec, c’est quoi cette arme ? interrogea Oscar.
-Ça? C’est la troisième partie de mon plan! s’exclama Olivier.

-Ne t’inquiète pas James, tu ne seras pas le seul, dit Olivier.
Puis il tira une balle dans le coeur de James, et son corps inerte tomba sur le sol.
Oscar, Joaquin, Serena et Blaire coururent dans la forêt et Olivier les poursuivit.
-Au secours ! hurlèrent les quatre jeunes.

Emma et Edma