Dans la peau d’une femme

Retour vers le passé

05.06.2019

C’est 6h50, je me réveille et je me lève. Je vais dans la cuisine de mon appartement et je vois posé sur la table les restes de mon gâteau d’anniversaire. Car oui, hier, j’ai eu 20 ans. Je me prépare pour mon travail qui consiste à servir des gens dans un café. C’est bientôt la grève des femmes et franchement je m’en fiche un peu de cette journée. Pour être honnête, ma vie est déjà assez compliquée pour que je m’occupe de ça. Je suis juste une femme qui s’appelle Enola, qui a 20 ans et qui travaille dans un café comme serveuse. Quelle vie palpitante!
Maintenant, il est 8h10 et je sors de mon appart pourri. J’enfile mes AirPods et j’entends « Everybody got to learn sometime » de « the Korgis ». Génial… la journée commence bien. Tout a coup, je vois un chat qui me parait familier. C’est Gribouillette! Mon chat! Je lui cours après et là…je commence à tomber.
-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH.
Je hurle de peur. Qu’est-ce-qui m’arrive? Pourquoi je tombe? Et surtout, où est Gribouillette?! Plusieurs minutes s’écoulent. Finalement je commence à apercevoir de la lumière. Je me retrouve dans un champs de blés immense. C’est vraiment étrange tout ça. Et surtout…où sont passés mon jeans déchiré et mon pull-over bleu?! A la place, je me retrouve avec une longue robe en velours rouge, deux gros chignons de côtés torsadés et une grande coiffe. On dirait que je suis revenue au Moyen-Âge!! Je regarde tout autour de moi et je vois au loin une ville. Je traverse le champ et j’arrive devant la ville. Elle est énorme! Et les gens sont tous habillés comme moi. Il y a une fête ? Dans la rue, je vois Gribouillette, je lui cours après et je la prends dans mes bras. Cette ville semble de plus en plus étrange. Personne n’utilise son natel, et on dirait qu’ils ne connaissent pas non plus la douche.
Je vais vers un homme et je lui demande en quelle année nous sommes.

– Mademoiselle, nous sommes en 1562.

Je suis horrifiée. Je suis dans le passé ! Pour combien de temps vais-je y rester ? J’ai super faim, je cherche un magasin dans cette ville. Je tombe sur un petit marché au coin de la rue. Je veux acheter du pain mais je n’ai pas la bonne monnaie. Je repose le pain. Je prends mon téléphone, il est 18h03. Tout à coup, tout le monde me pointe du doigt et crie:

– Sorcière! Au bûcher!

Je me retrouve ligotée sur un tas de bois. Un homme l’allume, je perds tout espoir. On me brûle car je suis une fille étrange, avec un appareil inconnu et que nous sommes au Moyen-Age. Je sens que je brûle, je ferme les yeux pendant un moment. Je les ouvre et à ce moment là je me retrouve au même endroit que hier quand je cherchais Gribouillette.

Kevin et Lena

L’Ethnographie

Jeudi dernier, nous sommes allés à Genève pour aller voir le musée d’ethnographie. Le sujet principal était la mort chez les différents peuples. Le guide nous a expliqué qu’au Tibet, les gens pensaient que la vie était horrible et que si on restait sage toute sa vie, à sa mort on allait atteindre le « Nirvana ». C’est comme le paradis pour nous. Il nous a aussi expliqué ce qu’est une tête Tsantsa et comment on faisait pour la réduire. Ensuite, on a pu se promener dans la galerie du musée. Il y avait une armure de samouraï, des tissus indiens et des statuettes très étranges. Mais ce que j’ai préféré, c’est la petite pièce où il y avait un énorme projecteur avec des images abstraites et de la musique bizarre. Avec Marie ça nous a fait beaucoup rire. Puis on est sorti du musée et on a mangé le repas de midi.

Lena

La page arrachée

– NAAAN! cria Eva

Mais c’était déjà trop tard. Adrien l’avait prise dans ses bras. Les horribles monstres lançaient des rochers sur le jeune homme. Un projectile lui blessa le bras droite puis un autre le bras gauche. Mais Adrien était toujours collé à Eva.

– Arrêtez, je vous en supplie!! hurla-t-elle.

Mais les monstres ne l’écoutaient pas.

– E…Eva…j…je t’…, gémit Adrien.

Silence.
Les monstres avaient arrêté d’attaquer. Eva espérait que c’était parce qu’ils n’avaient plus de munitions. Mais elle savait très bien qu’elle était dans les bras d’un corps sans vie. Adrien était mort.

Non…pas ça…pitié…non, pleurait-elle.

Les créatures s’approchèrent lentement. La jeune fille bondit, prit l’épée d’Adrien et se jeta sur l’un des monstres. Elle lui trancha la tête. On pouvait voir la tristesse et la colère dans ses yeux.
Soudain, deux personnes arrivèrent en courant, c’était Linda et Marco.

Lena

L’oubli

J’ai oublié.
J’ai oublié sa voix mais pas son visage.
Je me souviens de ses cheveux couleur neige.
De ces yeux aussi profonds que l’océan Atlantique.
Et de ce sourire qui faisait fondre les coeurs.
Mais les instants s’effacent.
Je n’ai qu’un seul souvenir, et il n’est pas très joyeux.
J’avais un bol de chips dans la main et ma grand-mère m’a demandé si j’en voulais encore et elle m’a tendu le paquet.
Alors je lui ai jeté le bol à la figure. Il s’est fâché.
Ce que j’étais bête!
Bref, il est mort du cancer du pancréas quand j’avais trois ans.
C’était mon grand-père.

Lena

12h03

C’est 12h00. 12h03 pour être précis. Je suis seul dans la cuisine en train de manger des pâtes à la sauce tomate. La télé est allumée sur la chaine 2. Le présentateur porte une chemise vert pistache avec des chaussures couleur chocolat. Quel style ringard! J’ai terminé mon repas. Mais, il y a un problème. Je dois le faire sinon je me sentirais mal. Et si quelqu’un me voyait faire? La police m’embarquerait c’est sûr. Bon, tant pis. Je regarde le frigo, je l’ ouvre et là…je prends un flan un chocolat.

Lena