Benno le chat

Mon nom est Benno, je vis en Suisse romande. Enfin au Mont. Ici je m’y plais bien. J’ai quatre maîtres mais un qui me plait particulièrement: il s’appelle Louis. Il est très sympa : le soir il me laisse dormir avec lui. Son lit est tellement confortable que je m’y endors très vite. Après il y a deux terreurs: sa soeur Mathilde et son frère David, lui encore ça va mais quand ils jouent ensemble c’est la catastrophe: ils amusent à me porter, ce qui ne me plait pas du tout. Il y a aussi Nadège. Très sympas avec moi et il y a Eric très gentil mais sévère. Grâce à lui je ne fais plus mes griffes sur le mur. J’ai une copine aussi: Cannelle. Elle est très agile mais elle est folle. Quand elle est fatiguée, et qu’elle dort avec moi, je la trouve différente.

Un jour, alors que je me lève pour aller dire bonjour à Eric et à Louis, je vois un chat. C’est le chat que Mathilde préfère, je le déteste. En plus il a le culot de venir se frotter à ma maison. Il a un petit nom: « Bébé Pachmina ». Ridicule! Je passe à côté de lui mais il ne bouge pas. Je vais à la fenêtre et Louis m’ouvre et je rentre et il me sert un verre de lait.

Louis

La page arrachée

Le gamin à ma droite tremblait à en faire tomber les feuilles d’un arbre. La créature devant moi me faisait terriblement peur. Il était grand, il avait de grands bras terminés par de longues griffes. Il s’avançait vers moi à pas lourds. Alors je pris mes jambes à mon cou. L’enfant était petit, je faisais une tête de plus que lui, il transpirait transpirait à grosses gouttes. Il s’en alla vers la forêt qui était derrière nous.
J’allais partir en courant lorsque je me rappelais que le monstre qui se trouvait devant moi
n’était en effet qu’un Pokémon. Alors je sortis la Pokéball de mon sac et je l’envoyai sur
le Pokémon. Puis la Pokéball roula à côté du Pokémon et le monstre se fit aspirer dans la balle, mais il en ressortit. J’allais me faire manger, dévorer pour pourrir ici sans que personne ne se souviennent de moi. Mais non, la créature se fit réaspirer dans la Pokéball et je lâchai un soupir de soulagement.

Louis

Nous

Nous nous baladons dans la forêt.
Nous arrivons devant une église.
Nous entrons dedans.
Nous ne voyons rien car tout est éteint.
Nous sortons de l’église.
Nous faisons le tour de l’église.
Nous revenons devant l’église .
Nous voyons que toutes les bougies sont allumées et qu’une fumée monte vers le
haut.
Nous sortons tous terrifiés. Dehors nous entendons les pas du monstre.

Louis