La Dame Blanche

Quand j’étais petite, je disais à mes parents que je voyais parfois une femme dans la salle de bains, que je surnommais « la Dame Blanche ». À l’époque, ma mère a pensé que c’était une histoire inventée par mon père.
Et puis un jour, ils ont fini par parler ensemble, et se sont aperçus avec horreur qu’ aucun d’eux n’avait raconté cette histoire de «Dame Blanche ». Je me souviens très bien d’elle, je me souviens qu’elle avait de longs cheveux noirs et qu’elle portait une longue robe blanche et elle avait une peau très pâle. Et ce soir, elle m’attend sûrement pour me prendre avec elle.

Yona

Souvenirs mélancoliques

Il y a en nous des souvenirs qui ne mourront jamais. Malgré le temps qui passe, ils resteront à jamais en nous. Peu importe ce qui ce passe, on ne pourra pas faire le deuil de ces souvenirs-là. Même quand on essaye de fuir ces images, on ne peut pas car, au fond, on ne veut pas.
J’essaie de fuir ces impressions venues du passé. Même si je le désire, je n’y arrive pas. Ces pensées reflètent la vérité, la réalité alors pourquoi la fuir? Peut-être car on sait que cela nous fait mal.

Yona

Un manque

Tard la nuit je reste réveillée, je pense à toi, je compte les étoiles qui sont dans le ciel. Je me demande toujours pourquoi t’es parti? Pourquoi tu es pas resté près de moi quand j’en ai besoin? J’attends toujours ton message, ce message qui va changer mon humeur ou un appel, je veux tellement écoutée ta voix, ta voix qui me manque tellement. Je regarde le ciel, ce ciel rempli d’étoiles. En pensant à nous, à toi, je me dis: pourquoi t’es parti? Pourquoi t’es pas resté? Je n’aurais pas de réponse à mes questions, t’es parti maintenant, tu ne vas plus revenir et mon manque comblerait le vide que j’ai en moi.

Yona

C’est quoi l’amour?

Pourquoi l’amour existe-t-il? Sérieux, c’est banal ça, aimer quelqu’un, c’est un peu bizarre. Quand je sors pour aller au foot je vois toujours des couples qui s’embrassent et dans ma tête je me dis: «C’est ça l’amour? »
Ma mère m’a toujours dit d’attendre le vrai amour. Il va arriver un jour… Mais moi je ne veux pas tomber amoureuse, quand je vois mes copines pleurer pour leur petit ami, je me dis:  » Si c’est pleurer pour un garçon, non merci! Je suis bien toute seule. » Sérieux, moi je ne veux pas souffrir. Je ne veux pas pleurer pour quelqu’un qui va aimer une autre que moi. Je suis bien moi avec mon doudou et ma maman qui me donnent déjà assez d’amour. Je ne peux pas avoir l’amour de quelqu’un d’autre à part celui de ma maman ».

Yona